En établissant votre business plan pour votre entreprise, n’oubliez pas de remplir la section assurance et protection sociale. Cette partie est importante pour la validation de votre projet auprès de l’État et de vos collaborateurs à savoir la banque et les investisseurs. En général, il y a trois types d’assurances à prendre en compte : les assurances personnelles, les assurances de dommages et les assurances d’entreprise ou d’activité professionnelle.

Couverture sociale et assurance pour vos employés

En termes d’assurance et de couverture sociale, les travailleurs salariés et indépendants diffèrent clairement. Les salariés ont facilement accès à plusieurs prestations d’assurance. La couverture sociale établie par la législation en vigueur est acquise d’office. Cette protection sociale couvre les assurances suivantes : retraite, allocations familiales, allocations de chômage, assurance maternité, assurance maladie et incapacité de travail. Ces prestations ne peuvent être accordées que si vous cotisez à un compte de sécurité sociale. Les formalités relatives à ces offres sont prises en charge par votre entreprise. En bref, ce type d’assurance est une garantie pour votre travail et votre vie privée. En tant que salarié, vous avez également la possibilité de souscrire à d’autres offres telles qu’une assurance vie et une assurance retraite.

Est-il possible pour les non salariés de bénéficier des offres d’assurance ?

Absolument. Tout comme le salarié, le travailleur indépendant peut très bien profiter des offres disponibles en matière de protection sociale et d’assurance. Tout dépend principalement de votre statut juridique et professionnel. Que vous soyez artisan, commerçant ou tout simplement acteur d’une activité libérale indépendante d’une structure d’entreprise, il vous suffit d’adhérer à un groupe de sécurité sociale et de verser des cotisations régulières conformément au contrat d’assurance. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez très bien consulter le site du Ministère du travail. Vous pouvez également demander conseil auprès de l’institution d’assurance la plus proche.